Challenge Knuckle – KTM Duke 390

duke 390 at night

Le Challenge: 1000km – 1 Journée – 500cc et moins

Quand nous avons décidé de faire le Challenge Knuckle, le KTM Duke 390 est sortie dans les premiers choix à essayer. Avec presque 400cc et une excellente réputation, nous voulions voir si elle serait agréable à rouler sur de très longue distance.

C’est un matin plus froid qu’espérer que la journée a commencé. La moto était presque neuve (moins de 200km au compteur) et le plein avait était fait en avance. Première chose que j’ai constatée est la position de conduite, qui rappelle un motocross avec les jambes un peu vers l’arrière. Les bras sont bien positionnés de façon naturelle sans forcer la posture. Le banc semble particulièrement ferme, mais seul le temps confirmera ou non son confort.

Très légère et maniable, on a vite envie de tester la bête et de sauter les chaines de trottoir ou comme plusieurs diraient les « cutters »!

En ville, force est de constater qu’il faut changer de vitesse très souvent, ce qui pourrait être vu aussi bien comme négatif que positif… Je réalise que 6 vitesses ne sera pas trop et je me pose même déjà la question à savoir si 6 sera assez pour l’autoroute… Je vais le découvrir asser rapidement!

ktm Duke 390

En parlant d’autoroute, les déflecteurs de vent font une excellente job pour protéger les jambes. Côter accélération, aucun problème à l’horizon non plus. On enchaine les vitesses facilement et en aucun temps je manque de puissance pour me rendre à une vitesse de croisière normal et acceptable. Le top speed, selon le manufacturier est de 160km/h, et il est très facile de rouler entre 120 et 130km/h sans que le moteur veule s’autodétruire…

Il est certain que pour rouler sur l’autoroute, le régime moteur est plus élevé que l’on voudrait et qu’une 7ieme vitesse serait des plus agréables, mais on s’y habitue rapidement. Lorsque je parcours la plus grande section sur autoroute, soit du pont de Québec jusqu’à La Pocatière, je me sens à ma place et je n’ai pas l’impression d’être sur une machine plus petite qu’une autre.

Déjà, après plusieurs heures sur le Duke 390 et je peux affirmer que le banc est beaucoup plus confortable que j’aurais pu espérer.

La consommation d’essence est plus que bonne (3.5L/100km). Le tableau de bord est bien visible, de jours comme de nuit. Il y a une lumière de changement de vitesse qu’on peut ajuster à différent régime, ce qui est vraiment apprécier comme gadget.

J’ai, lors de mon 1000km, pris quelques détours lorsque j’ai croisé des routes de gravier et terre. Malgré les pneus d’origine conçu pour la route, j’ai trouvé que le KTM réagissait très bien en hors route et que la seule envie que j’avais était de changer les pneus pour pouvoir l’essayer à fond. Je me suis dit, c’est certain que KTM pourrait en faire un mini adventure… (Annonce que KTM fera peu de temps après…) J’imagine que je ne suis pas le seul à avoir vu le potentiel du Duke.

Le challenge Knuckle m’aura pris plus de temps que je pensais, mais pas à cause de la moto mais bien des arrêts non prévu pour sortir des sentiers battus et pour faire de petit vidéo car j’ai dès les premières heures, eu de la difficulté avec mon micro dans mon casque pour enregistrer mes feedbacks en roulant.

Il va se dire que le Duke n’est peut-être pas la moto parfaite pour faire le tour du monde, mais rapport qualité-prix et fun à conduire, j’ai été conquis!

Peu importe! Le KTM Duke 390 a été plus qu’à la hauteur du défi et je me suis senti moins fatigué à mon retour que dans d’autres voyages moins longs sur des cylindrer beaucoup plus grosse. Après le Challenge, je peux sincèrement dire que la position des jambes m’a agréablement surpris, je n’avais pas de fatigue aux genoux, ni aux jambes, ce que j’aurais cru avoir au début du Défi.

Même avec un passager, il est très facile à conduire et même reculer! Ceux qui ne parleront que de la force du moteur auront bien sûr raison qu’il ne s’agit pas d’une bombe! Mais, au prix qu’il revient, vous pouvez vous acheter un Duke et un RC 390 pour le prix d’un sport et encore moins chers de plaque, même combinée!

motocycliste et une moto

Ne sous-estimez pas le potentiel des petites cylindrée et surtout pas celui du KTM. Une belle base pour modifier à souhait sans se ruiner! Même si souvent considérer comme moto de ville, je peux vous assurer qu’il n’y a aucun problème à partir pour le weekend ou faire des longues distances avec ce petit bijou.

À vous de l’essayer maintenant!

Regardez la vidéo du Challenge Knuckle sur notre chaine YouTube: ICI

JS

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *